September 22, 2020
  • Pioneer GM-D7400M Review – Le meilleur amplificateur mono avec 800 watts pour les systèmes audio de voiture
  • E-Mini Trading – Beaucoup moins cher que la marge de la fosse
  • Vidéoconférence – Quels sont les avantages?
  • Caractéristiques des mauvais orateurs publics
  • Get Going – Ressources pour vous aider à devenir un orateur raffiné

La maîtrise de l’anglais comme langue seconde ou étrangère (ESL ou EFL) dépend de la qualité de la parole d’un étudiant.

Vous pouvez bien écrire, par exemple, obtenir des notes élevées aux tests, ou même avoir un accent presque identique à celui d’un locuteur natif; Mais si vous ne pouvez pas exprimer clairement des idées, des opinions ou des instructions dans une conversation, peu de gens vous qualifieront de compétent. La langue est pour communiquer après tout, et cela signifie avant tout parler. En tant qu’enseignants, nous évaluons continuellement les forces et les faiblesses de nos cours. Nous prenons ensuite ces informations et développons des leçons efficaces, en travaillant toujours vers une plus grande capacité de communication qui maintient un équilibre entre la fluidité (prononcer les mots) et la précision (en utilisant correctement la grammaire et le vocabulaire). Ce qui suit sont quatre étapes qui servent de modèle dans la planification des leçons qui offrent aux étudiants suffisamment de temps de pratique avec la langue. Ces étapes fonctionnent également pour une utilisation gratuite de la langue.

Cependant, avant les quatre étapes, vous devez définir la capacité de conversation. La conversation implique ce qui suit: utiliser la langue, écouter la langue, traiter l’information, puis y répondre. Le but de la conversation affecte le processus, tout comme le lieu et les personnes impliquées. Comparez l’anglais parlé pour ouvrir une réunion d’affaires avec l’anglais qui est commandé dans un restaurant. Ce langage diffère alors de ce qui peut être nécessaire lors de la réunion d’affaires, ou pour se plaindre de la qualité de la nourriture. À partir de ces exemples, nous pouvons déduire qu’un bon locuteur utilise la grammaire et le vocabulaire de manière efficace et précise.

Nous devrions également considérer le contexte de la grammaire et du vocabulaire, et comment vous pouvez ajouter des nuances. Par exemple, quand, pourquoi et à qui un orateur décrirait-il les réunions d’affaires comme suit? Exemple A: “Bien que notre réunion hebdomadaire avec ces personnes R&D puisse être ennuyeuse, je sais à quel point c’est important. Soyons honnêtes: c’est un mal nécessaire.” Exemple B: “Ugh! Notre réunion hebdomadaire avec ces personnes R&D me rend dingue! “Quelqu’un qui parle bien comprendrait de la même manière quand utiliser différents points de grammaire. Les locuteurs natifs «connaissent» simplement la langue, même si nous ne pouvons pas toujours dire pourquoi et à quoi sert la grammaire ou le vocabulaire. Les leçons impliquant des activités de conversation devraient toujours viser à développer et à renforcer ces compétences. Au fil du temps, les décisions d’utilisation de la langue comme celles ci-dessus deviennent plus régulières, voire inconscientes.

Préparation: Permettez aux élèves de se préparer aux tâches à venir avec un échauffement efficace. Cela donne à tous les élèves de la classe une excellente occasion de faire tourner leurs roues anglaises. Un temps suffisant se traduit par moins d’erreurs lors de l’introduction et de l’approfondissement de la langue cible, augmentant ainsi la compréhension et l’utilisation de la nouvelle langue Présent: Ensuite, introduisez le sujet de discussion, la grammaire objective ou tout vocabulaire sélectionné pour la leçon. L’échauffement peut servir de tremplin pour le thème. Par exemple, écrivez les synonymes des mots clés d’aujourd’hui utilisés par les élèves au tableau, puis introduisez le vocabulaire cible. Ou si vous vous concentrez sur la grammaire, écrivez plusieurs phrases d’échauffement qui mettront en évidence la structure de l’objectif.

Dans les deux cas, les informations de chauffage sont recyclées, ce qui permet une utilisation plus efficace du temps de classe. La grammaire ou le vocabulaire devient également plus mémorable, en raison du lien vers les conversations initiales. Pratique: Après la présentation, les étudiants ESL / EFL doivent pratiquer le nouveau matériel. Il est injuste de s’attendre à ce qu’ils utilisent la nouvelle langue sans une pratique appropriée. Les exercices sont exécutés automatiquement, même à des niveaux de compétence plus élevés. Des exercices strictement contrôlés avec de nouveaux points de grammaire ou de vocabulaire jettent les bases et fournissent des exemples.

Les activités devraient évoluer vers une utilisation de plus en plus gratuite de la langue, ce qui permettra à chaque élève d’intégrer le matériel pédagogique avec une langue préexistante. Utilisation gratuite: vous devez toujours travailler à l’utilisation réelle de la langue. Alors que la première partie de la leçon se concentre sur la production précise de la langue, elle est faite pour permettre une meilleure pratique de la fluidité (prononcer les mots). Les activités à la fin de la leçon permettent aux étudiants de sélectionner le vocabulaire et les structures grammaticales, et de relier le matériel de la journée avec la langue précédemment étudiée. Ces activités permettent également aux élèves de niveau supérieur d’appliquer des stratégies, d’utiliser des gestes et un langage corporel et d’ajuster leur langage au public ou à l’auditeur visé.

RELATED ARTICLES